Mon année off à Vancouver: Tout ce dont j'avais besoin!

Ca y'est, m'y voilà.. Assise au Starbucks du coin en train de siroter ma nouvelle boisson préférer AKA le London Fog, et de me replonger dans les souvenirs de cette année si vite passée. Il y'a tellement de choses dont j'ai envie de parler vous, tellemnt d'histoires à raconter, de personnes à présenter, de sentiments à partager.. Bon ne paniquez pas, je vais vous épargnez tous les détails et me concentrer sur le plus important tout en restant en accord avec mon blog. Pourquoi ai-je décidé de partir? J'étais à peine diplômée quand j'ai préparé mes valises pour Vancouver. Ce n'était absolument pas une décision prise sur un coup de tête, croyez moi. J'ai toujours eu cette envie de voyager, de voir si l'herbe n'était plus plus verte ailleurs comme on dit, et surtout j'avoue avoir tout sauf envie de vivre cette petite vie classique et déjà toute programmée type metro/boulot/dodo. Hors de question! Pour être tout à fait honnête, j'étais un peu (beaucoup) perdue mentalement parlant. Je ne me sentais pas pleinement épanouie, ni même en totale symbiose avec la personne que j'étais. Comme tout jeune diplômés qui se respecte, je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire en termes de boulot et surout rien ne me passionnait vraiment, ce qui était clairement un vrai poblème pour moi. En gros, parce que oui j'aurais pu vous dire ça 3 mots, je me cherchais totalement. Un peu sur Van Vancouver est une ville canon! Je pense que j'ai vraiment eu un coup de coeur pour cette ville, c'est juste magnifique (promis, j'ai aucun sponsoring!). Les gens sont aussi très respectueux, ça change de la Belgique. Ce que j'ai préféré là bas, c'est le fait d'avoir tout à proximité, que ce soit la plage, les montagnes, ou la ville. Une des plus grosses différences avec la Belgique c'est que les gens ne portent absolument aucun jugement sur qui que ce soit. Chacun vit sa vie et personne ne se préoccupe de celle des autres. Ils sont beaucoup plus orientés développement personnel en fait. Honnêtement, c'était juste tellement bon de pouvoir vivre parmis des gens comme ça pendant une année, pas de jugement, pas de blabla, une grosse bouffée d'air frais! Les gens sont aussi très très healthy, je suis certaine que ça ne vous étonne même pas mdr. Ils font du sport très souvent, ils bougent beaucoup, ils consomment de façon bien plus saine et consciente, et ils sont constamment à la recherche du dépassement personnel, que ce soit professionellemnt parlant ou personnellement parlant. Vancouver est aussi connue pour être une des villes les plus green du monde parce qu'elle utilise de l'électricité hydraulique. Mais bon, honnêtement à coté de ça les efforts c'est clairement pas ça, voie carrément pas ça.. Bonjour l'ironie. Ce que je retire de mon expérience Si je dois choisir une seule chose, je dirais que cette expérience m'a permis de me sentir plus sûr de moi. Aujourd'hui, je sais ce que je veux, ce qui me passionne et où je veux aller. J'ai vraiment le sentiment d'avoir trouvé ma voie. Ok, là tout de suite on arrive au stade où vous devez vous dire "Encore une nana qui fait genre le voyage a changé sa life". Bon ok, ça peut un peu sonner comme ça mais c'est pas tout à fait ça. Je reste qui je suis mais avec une vision plus claire de ce que je veux faire. Aujourd"hui je peux vous dire que je sais ce que je veux faire professionellement, de qui je veux vraiment être entourrée, et du mode de vie que je veux mener. Une dernière chose, non, l'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs. J'ai beau vouer un culte à cette ville, ce voyage ça m'a aussi permis de comprendre qu'on est bien chez nous, dans notre petit pays plein de défauts mais aussi riche en qualités. Faire la fête me manque énormément, l'art de recevoir, la nourriture, et j'en passe! Je serai pour toujours reconnaissante d'avoir eu la chance de vivre cette aventure à Vancouver. Ca m'a apporté bien plus que ce que je n'aurais pu espérer. Mais aujourd"hui, je me sens prête à rentrer à la maison, la tête pleine de souvenirs et de nouveaux projets à venir.

A bientôt Vancouver, "Do not fear the unknown. It's a sea of possibilities." Tom Althouse

Mon année off à Vancouver: Tout ce dont j'avais besoin!