À coeur ouvert

La semaine dernière, je vous ai posé la question de savoir si mon contenu sur Insta vous plaisait et l'une d'entre vous m'a répondu que non. Je lui ai alors demandé pourquoi et s'en est suivi une longue discussion dans laquelle elle a pris le temps de m'expliquer qu'elle ne se retrouvait pas forcément dans mon contenu. Que ma vie semblait si parfaite alors que la sienne ne l'était pas forcément. En réponse, j'ai décidé de rédiger cet article. Je suis si loin d'être parfaite, croyez-moi. J'ai mes propres problèmes, mais j'ai décidé de ne pas en parler sur les réseaux dû au manque de bienveillance. Je ne suis pas prête aux critiques agressives. J'ai aussi cette tendance à croire que les gens recherchent du good vibes sur les réseaux, surtout après une longue journée de boulot. Les réseaux, pour moi, c'est aussi un échapatoir, un moyen de s'évader quelques minutes de son quotidien et de se détendre, alors j'ai du mal à y partager du négatif. Et puis, je suis de la team "le négatif attire le négatif". J'ai peut-être tord, ou peut-être pas, en tous les cas n'hésitez pas à me donner votre avis sur le sujet. Quoi qu'il en soit aujourd'hui j'ai envie de remettre l'église au milieu du village comme on dit, dans l'espoir que vous nous compreniez mieux, mon contenu et moi. La vérité c'est qu'une fille comme moi ne peut pas parler régime sur les réseaux, bien que ça a fasse partie intégrante de sa vie. Elle ne peut pas non plus parler du fait qu'elle se sente un peu moins bien dans sa peau car elle a pris un peu de poids dernièrement, elle ne partage évidemment pas qu'elle va au sport à raison de 3/4 fois par semaine sous peur des remarques et du regard des autres (même si qu'on se le dise, il n'y a aucun mal là dedans à partir du moment où ce rapport au sport reste sain). Non, je ne me sens pas toujours en parfaite harmonie avec ma vie ou moi-même. Pour ceux qui me connaissent un peu ou qui me suivent déjà depuis un petit temps, vous savez à que j'ai subi des TCA il y'a quelques années, c'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle j'ai initialement lancé LMW. Et bien que je me sente bien mieux à l'heure actuelle, vraiment mieux, certains vieux démons refont parfois surface. Je n'en parle pas sur les réseaux et je pense que je n'en parlerai jamais car en parler, c'est en faire une réalité. Plus j'en parle, plus j'y pense. Sans parler du regard des autres... C'est aussi compliqué pour une fille comme moi, qui a un bon poids de forme, de partager avec sa communauté qu'elle fait parfois un peu attention à son alimentation histoire de perdre les quelques kg qu'elle vient de prendre à force d'avoir une vie sociale si remplie à quoi s'ajoute aussi sa gourmandise. Non, on n'en parle pas car les gens ne comprendraient pas. Et pourtant, bien sûr que je vous comprends quand vous dites vous faire ch** à faire régime et ruiner tous vos efforts les wk. Bien sûr que je vous comprends aussi quand vous dites ne pas avoir le temps pour une morning routine, ou encore pour vous préparer de bons petits déjeuners healthy et que vous finissez par vous enfiler une petite crasse. Pareil pour les efforts écologiques, et j'en passe! Je comprends car ça fait partie intégrante de ma vie à moi aussi! Personne n'est parfait. Alors oui, je suis une fan incontestable des morning routines et je n'ai pas de problème à me lever très tôt, mais remettons les choses dans leur contexte. J'ai un rythme de vie me le permettant. Je fais du télétravail 3 jours sur 5 voire plus. Mais quand je dois me lever à 6h30 pour partir à 7h20, croyez-moi, je skip la morning routine. Et pour être à 100% honnête, je ne me souviens même plus de la dernière fois où je me suis levée si tôt pour une morning routine. Je ne m'attarderai pas plus sur ce sujet, mais j'espère vraiment que vous avez compris où je voulais en venir et surtout que vous comprenez mieux ma façon de partager sur les réseaux. N'ayez pas peur de vous identifier à moi car moi je m'identifie à vous!

À coeur ouvert